C’est au pied du mur que l’on reconnait le maçon
24 mars, 2021 par
Le Compas dans l'Oeil, Patrick Lelong

 Mais de quel mur s’agit-il ? Celui qui nous empêche d’avancer ? Celui qu’il faut détruire ? Autrement dit que font les francs-maçons ? Comment répondent-ils aux défis d’aujourd’hui et de demain ? Que transmettent-ils, à qui et de quelles façons ? Sont-ils comme une belle histoire du passé qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui ou au contraire  comme un phare éclairant une mer agitée, celle de notre époque ?

Les obédiences veulent s’ouvrir aux murmures du monde, écouter la jeunesse comme autrefois la Révolution française. Ne pas être seulement témoin des bouleversements de notre société mais les entendre, les écouter, les accompagner. Nous le voulons !

Écrivons, témoignons, accompagnons, agissons ! Sortons du secret pathologique, restons dans la discrétion du travail bien fait au-dedans comme au-dehors de nos temples. La lumière contre l’aveuglement, l’échange contre la polémique, le respect contre l’invective, l’ironie contre le mépris, le refus de l’intolérance contre la tolérance de l’imbécilité. Ou encore la démonstration contre les idées toutes faites qui ne sont justement pas des idées mais des idéologies de bas étage. Faisons de la maçonnerie ce qu’elle a toujours été pour nous, un retour en avant

Pl et DV

dans Blog FM
Le Compas dans l'Oeil, Patrick Lelong
24 mars, 2021
Partager ce poste
Archiver